L’intervention de proximité auprès de résidents de HLM de Montréal et Québec

Midi Interactions en virtuel avec André-Anne Parent, Chloé Reiser et Martine Dubé
15 avril 2021, 12h à 13h15
Via ZOOM

Conférencières 

  • André-Anne Parent, professeure agrégée, École de travail social, Université de Montréal, Centre Interactions, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal
  • Chloé Reiser, post-doctorante en service social, Université de Montréal

Commentatrice

  • Martine Dubé, Organisatrice communautaire, Direction des programmes – Jeunesse et des activités de santé publique, Programme de santé publique et organisation communautaire, CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal 


Résumé

L’intervention de proximité est une approche de plus en plus utilisée dans les habitations à loyer modique (HLM) du Québec pour rejoindre les personnes marginalisées et les amener à recourir aux différents services offerts par la communauté. Elle est caractéristique d’un nouveau système de protection sociale organisé en réseaux, plus orienté vers la responsabilisation des usagers et la mobilisation des acteurs locaux issus des structures publiques, des organisations privées et des organismes communautaires. Le projet de recherche présenté vise à analyser les réseaux locaux mis en place dans les HLM et à montrer leur influence sur les interventions menées auprès des résidents dans le but d’améliorer les pratiques. La méthodologie utilisée est celle de l’étude de cas multi-site dans quatre milieux desservant six plans d’ensemble pour les familles et les personnes seules à Montréal et à Québec. L’étude souligne les nombreux apports de ces réseaux de partenaires, à la fois pour l’intervention, l’association de locataires et les résidents des HLM. En effet, le fait de combiner le logement social à des ressources diversifiées permet de multiplier les opportunités pour les résidents. La recherche met toutefois en évidence les difficultés à résoudre certaines controverses et les enjeux rencontrés dans la mobilisation des résidents. Des pistes de solution sont présentées, notamment en insistant sur l’importance de la prise en compte des besoins exprimés par les résidents dès le début de l’intervention et de la stabilité sur le long terme des partenaires au sein du réseau.

André-Anne Parent

Professeure, École de travail social, Université de Montréal