Personnes réfugiées en quête de reconnaissance : résultats d’une recherche-action

ACFAS 433 - Reconnaissance des compétences des professionnels formés à l’étranger : enjeux et perspectives
Mai 2021
En ligne

Résumé

Les parcours d’insertion professionnelle des personnes immigrantes et réfugiées peuvent être parsemés de défis, particulièrement pour ceux et celles devant être membres d’une profession réglementée ou régie. Or, des services s’adressent aux personnes immigrantes afin de favoriser leur insertion socioprofessionnelle, mais qu’en est-il de leur utilisation? Par ailleurs, les recherches auprès de personnes réfugiées abordent le plus souvent les dimensions plus large relatives à l’établissement, la santé ou l’éducation par exemple, mais très peu sur l’emploi. Cette recherche-action visait à pallier ce manque de connaissance. Cette communication est basée sur une recherche-action en partenariat avec la Table de concertation des personnes réfugiées et immigrantes (2015-2016, soutenu par l’Équipe de recherche ERASME), dont la question de départ est : les personnes réfugiées ont-elles des besoins spécifiques, et les programmes de soutien existants requièrent-ils des approches et des façons de faire adaptées pour y répondre? Cette communication fera état des enjeux transversaux affectant leur devenir professionnel, tel que l’éloignement du marché du travail, les coûts des processus de reconnaissance et la reconnaissance basée sur « les papiers professionnels », différents éléments affectant tout particulièrement les personnes ayant un statut de réfugié. Nous concluons sur quelques pistes de recommandations qui pourraient inspirer les actions pour favoriser leur reconnaissance professionnelle.

En savoir plus

Marie-Jeanne Blain

Professeure associée, département de travail social, Université de Montréal