Intégration professionnelle des immigrants, mobilisation des réseaux sociaux et circulation de l’information

Le cas de Bordeaux-Cartierville-Saint-Laurent
Novembre 2016

Émilie Audy, Jacinthe Dupuis, Thomas Gulian et Deena White avec la collaboration de Mélanie Deslauriers

Cette recherche-pilote menée sur les territoires de Bordeaux-Cartierville et de Saint-Laurent du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal avait comme objectif de saisir la façon dont les immigrants mobilisent leurs réseaux afin d’obtenir des informations pouvant les aider dans leurs démarches d’intégration professionnelle. Elle visait également à comprendre pourquoi ils privilégient certaines voies informationnelles plutôt que d’autres. À cette fin, quatre sousobjectifs ont été identifiés :
  • Identifier les réseaux sociaux des immigrants, les décrire et en élaborer une typologie;
  • Cerner le rôle joué par le réseau social informel des nouveaux arrivant dans le processus d’intégration à la société d’accueil;
  • Déterminer dans quelles mesures et sous quelles formes le réseau informel des nouveaux arrivants s’articule au réseau formel;
  • Évaluer l’impact sur l’insertion d’un décalage entre les attentes créées ou favorisées par les informations véhiculées par les réseaux formel et informel et l’expérience migratoire.

Deena White

Professeure, Département de sociologie, Université de Montréal

Thomas Gulian

Chercheur, Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI), Collège de Maisonneuve