Traduire les connaissances de la recherche pour changer les pratiques de collaboration

Un cadre de réflexion tiré de l'expérience Arima
Novembre 2017

Aurélie Hot, Romane Le Govic, Suzanne Deshaies sous la direction de Deena White

Nulle part au Canada le passage à l’intervention sociale intersectorielle et en réseau n’a été aussi radical qu’au Québec. Le partenariat de recherche ARIMA a vu le jour en 2011 pour favoriser le rapprochement entre la recherche universitaire et les milieux de pratique et pour développer
une expertise coconstruite sur les interventions sociales en réseau et entre les réseaux. Après cinq années de mises en oeuvre de projets dans les divers territoires qui constituent le partenariat, ARIMA a tenu, le 24 février 2017, son colloque interrégional annuel à la Grande

Bibliothèque de Montréal (BAnQ) sous le thème « La capacité des réseaux à transformer les pratiques d’intervention sociale ».

Suite au colloque interrégional, le moment nous a semblé opportun pour rédiger un cadre de réflexion qui présente l’expérience du partenariat ARIMA en matière de traduction des connaissances issues de la recherche pour changer les pratiques de collaboration dans le domaine de l’intervention sociale. Il ne s’agit pas d’actes de colloques, mais plutôt d’un texte que nous pensons utile pour faire la distinction entre le transfert des connaissances et leur appropriation d’une part et, d’autre part, leur traduction en action dans des contextes organisationnels et institutionnels spécifiques, un aspect peut-être peu abordé dans l’ensemble des guides et des outils disponibles sur le sujet de la mobilisation des connaissances.

Ce cadre de réflexion s’adresse donc tout particulièrement aux membres de partenariats de recherche et à ceux — gestionnaires et intervenants — qui pratiquent la recherche en partenariat. Nous espérons qu’il suscitera la réflexion sur les marges de manoeuvre des différents acteurs de projets de mobilisation des connaissances et sur les conditions propices pour la traduction des nouvelles connaissances en actions.


DEENA WHITE
Directrice scientifique du partenariat ARIMA

Deena White

Professeure, Département de sociologie, Université de Montréal

Aurélie Hot

Spécialiste en mobilisation et transfert des connaissances