Accompagner un proche en fin de vie : une réflexion sur les fragilités vécues par les proches aidant-e-s – par Émilie Allard

Cet article est une réflexion sur la ou les fragilités des proches aidant(e)s. À partir d’une rencontre effectuée dans le cadre de ma recherche doctorale, je propose une description des fragilités vécues par une femme qui accompagne son partenaire en contexte de soins palliatifs et de fin de vie.
2 mars 2021

Théologiques, 28 (1), p.75-95. Numéro thématique : Pour une culture palliative ? Fragilités et vulnérabilité 

Cet article est une réflexion sur la ou les fragilités des proches aidant(e)s. À partir d’une rencontre effectuée dans le cadre de ma recherche doctorale, je propose une description des fragilités vécues par une femme qui accompagne son partenaire en contexte de soins palliatifs et de fin de vie. Confrontée à la maladie et à la perte de son partenaire, cette femme prend à la fois conscience de sa propre finitude et de la signification qu’elle attribue à sa vie. Elle s’engage, volontairement et involontairement, dans une démarche de quête de sens jonglant entre la rupture et la redéfinition identitaire. Cette réflexion met également en relief le sentiment de solitude vécue par des proches aidant(e)s ainsi que la solidarité pouvant être ressentie grâce à la présence authentique d’une personne à l’écoute. L’article se termine par un appel à l’accompagnement humaniste et bienveillant des proches aidant(e)s.

Lire l'article

Émilie Allard

Professeure adjointe, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal