Inclusion des personnes immigrantes dans le secteur de la construction

Recherche réalisée par le Centre de recherche et de partage des savoirs Interactions, en partenariat avec la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, et la Commission de la construction du Québec.

Nous cherchons des personnes immigrantes et des employeurs du secteur de la construction !

Je suis une personne immigrante

Accédez au questionnaire ici ⤵️


Je suis un employeur

Accédez au questionnaire ici ⤵️


Description du projet de recherche et informations complémentaires

Ce projet de recherche vise à identifier les facteurs favorisant ou limitant l’inclusion des personnes immigrantes dans les métiers de la construction, à partir de perspectives comparées : soit des personnes immigrantes (avec un statut permanent ou temporaire), d’employeurs et d’acteurs clés (institutions d’enseignement, ordres professionnels, intervenants, etc.). L’objectif est de documenter les trajectoires d’intégration professionnelle des personnes immigrantes de ce secteur, les enjeux et éléments facilitant tant au plan de la reconnaissance professionnelle, que de l’intégration et du maintien en emploi. À terme, le projet escompte soumettre des recommandations susceptibles d’améliorer leur insertion en emploi.

Méthodologie

Des questionnaires en ligne, des entretiens individuels et des groupes de discussion auront lieu en 2021 et 2022. 

TROIS populations visées : personnes immigrantes, employeurs, acteurs clés (intervenants, porteurs de programmes, conseillers, enseignants, membres de syndicats, etc.) susceptibles de les accompagner dans leurs parcours d’insertion.

Critères de participation

Personnes immigrantes 

  • Être une personne immigrante au Québec depuis moins de 10 ans
  • Peu importe le statut d’immigration (résident permanent, permis de travail, permis étudiant, citoyen, etc. !)
  • Travailler ou souhaiter travailler dans un des métiers de la construction, peu importe le métier visé :
    • Plombier, soudeur, mécanicien de machinerie lourde de chantiers, cimentier, électricien (ou autre !), que vous ayez travaillé à l’étranger ou au Québec dans le secteur
  • Posséder ou non les cartes de la Commission de la construction du Québec (CCQ)
  • Habiter dans n’importe quelle ville ou région du Québec

Employeurs du secteur de la construction au Québec

  • Avoir déjà embauché ou souhaiter embaucher des personnes immigrantes (née à l’étranger) dans l’industrie de la construction dans un métier régi
  • Soit des dirigeants, gestionnaires ou conseillers en ressources humaines, embauchant ou participant à l’embauche de personnes immigrantes
  • Peu importe le métier ou le titre occupationnel visé régis par la loi R-20
  • Peu importe le statut d’immigration de la personne embauchée (permanent ou temporaire)
  • Dans toutes les régions du Québec

Acteurs clés

Pour des questions additionnelles sur le projet et sur votre participation au sondage, communiquez avec :

  • Des milieux publics, parapublics, syndicaux et communautaires
  • Intervenants, conseillers ou porteurs de programmes jouant un rôle dans le parcours de personnes issues de l’immigration pour accéder et se maintenir dans l’industrie de la construction au Québec
    Exemple (liste non exhaustive) : porteurs de programmes à Service Québec; conseillers pédagogiques, conseillers au programme ou enseignants dans un Centre de formation professionnelle ou une commission scolaire; intervenants d’organismes en employabilité travaillant auprès des personnes immigrantes, responsable d’une association syndicale ou patronale, responsable d’organisation pour la reconnaissance professionnelle de personnes immigrantes, etc.

Marie-Jeanne Blain, chercheuse
mj.blain@umontreal.ca
📞(514) 465-8181

Lucio Castracani, professionnel de recherche
lucio.castracani@umontreal.ca 
📞 (438) 270-0027

*Ce projet a été approuvé par le Comité d’éthique de la recherche du CIUSSS NIM. (Projet no 2021-2188).

*Ce projet est financé par la Commission de la construction du Québec, par le Conseil emploi métropole et par l’équipe de recherche ÉRASME.

Marie-Jeanne Blain

Chercheuse d'établissement, Centre Interactions, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal
Équipe de recherche et d'action en santé mentale et culture