Fonctionnement des organismes: offre de services et mise en réseau

Insécurité alimentaire et développement social collaboratif à Salaberry-de-Valleyfield
Janvier 2020
De nos jours, la formation de partenariats intersectoriels ou de réseaux interorganisationnels tend à s’imposer en tant que principe d’action. La recherche d’une concertation et d’une complémentarité d’acteurs d’horizon divers qui mettent en commun leurs expertises et leurs ressources permettent d’affronter collectivement des problèmes complexes. L’analyse et la compréhension de tels réseaux suscitent un vif engouement en sciences sociales et en santé publique comme champ d’études interdisciplinaires. En ce sens, la prestation de services aux usagers en recherche d’aide alimentaire et les pratiques de collaboration d’un ensemble d’organismes communautaires et institutionnels partenaires pour répondre à leurs besoins globaux constituent un exemple de réseau local.

Bernard-Simon Leclerc

Professeur, Département de médecine sociale et préventive, UdeM, Institut universitaire de gériatrie de Montréal

Yves Couturier

Professeur, École de travail social, Université de Sherbrooke

Le projet de recherche « De l’insécurité alimentaire au développement social collaboratif : Étude de cas multiples sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Ouest » (2012-2018) visait à répondre aux préoccupations des membres de la Table en sécurité alimentaire du Suroît, quant à la complémentarité et à l’efficacité des services offerts, face à l’augmentation du nombre de demandes d’aide. L’équipe de recherche, menée par Bernard-Simon Leclerc, rassemblait des intervenant.e.s, directeurs.trices d’organismes communautaires, profesionnel.le.s, chercheur.e.s et étudinat.e.s. Ces derniers ont préparé une trousse pratique et des rapports de recherche  pour aider les actrices et les acteurs du réseau à développer une vision commune des stratégies d’intervention. Le projet a bénéficié d’un financement du partenariat ARIMA.